MTO Shahmaghsoudi ®

3/82013

L’histoire du saint manteau

On sait qu’à l’origine le saint manteau a été transmis de génération en génération du prophète Abraham au Prophète Mohammad (paix sur lui), puis à Hazrat Ali ibn Abu Talib (paix sur eux) et ensuite à Oveys Gharani, Salman Farsi et aux maîtres soufis successifs. De cette époque jusqu’à aujourd’hui, pendant 1400 années, le manteau a été en possession de la succession ininterrompue des quarante-deux maîtres éclairés de l’École de soufisme islamique M.T.O.® L’actuel porteur du manteau, et quarante-deuxième maître de l’École est Hazrat Molana Salaheddin Ali Nader Angha.

handwriting_hazrat_shahmaghsoud_1

 

Peu avant sa mort, le Prophète envoya Omar (le deuxième calife) et Hazrat Ali (le premier Imam du chiisme) porter le manteau à Hazrat Oveys. Le Prophète confirmait ainsi la méthode de communication de cœur à cœur, par laquelle Hazrat Oveys avait reçu l’essence de l’islam.

La méthode de transmission du manteau exprime deux éléments importants des enseignements du saint Prophète. Ces éléments constituent la méthode d’enseignement de l’École de soufisme islamique : la cognition doit se produire intérieurement, et la cognition doit recevoir confirmation – comme ce fut dans le cas d’Hazrat Oveys et de Hazrat Ali.

Depuis cette époque, le manteau et la façon de recevoir la connaissance par le cœur, symbolisant le plus haut niveau d’illumination divine, et de conférer honneur, reconnaissance et respect au récipiendaire, ont été transmis à travers une chaîne de transmission ininterrompue de maîtres soufis. Le maître soufi en titre, appelé Pir, c’est-à-dire « lumière sur le chemin », est l’essence de la voie soufie, et son ascendance s’est maintenue sans interruption jusqu’à aujourd’hui.

Le maître soufi de MTO ShahmaghsoudiÒ, Hazrat Salaheddin Ali Nader Angha, qu’on appelle Hazrat Pir, a été officiellement désigné comme quarante-deuxième maître soufi dans la chaîne de transmission ininterrompue le 4 septembre 1970, quand le manteau de la guidance lui fut conféré par Hazrat Shah Maghsoud Sadegh Angha, son grand maître et père bien-aimé.