Hazrat Salaheddin Ali Nader Angha, que ses étudiants appellent Hazrat Pir, est le maître soufi de l’école de soufisme islamique M.T.O. Shahmaghsoudi® et le quarante-deuxième maître soufi (Arif) d’une lignée ininterrompue d’enseignants spirituels successifs remontant à 1400 ans jusqu’au Prophète Mohammad (paix sur lui). Il naquit à Téhéran (Iran) le 30 septembre 1945, et était fils, petit-fils et arrière-petit-fils de maîtres soufis réputés. Son ascendance remonte au septième Imam du chiisme, faisant de lui un descendant direct du Prophète Mohammad (paix sur lui) ainsi que de la dynastie safavide.

Quand il était enfant puis jeune garçon, sa grand-mère le portait dans ses bras à la khaneghah, où il ne causait aucun désordre. Enfant, il reçut sa première formation spirituelle de son grand-père, Hazrat Mir Ghotbeddin Mohammad Angha. Quand il manifesta les signes de ses capacités exceptionnelles, son père, Hazrat Shah Maghsoud Sadegh Angha, commença son long et rigoureux apprentissage dans les sciences métaphysiques.

 

Quand il eut seize ans, il partit étudier aux États-Unis, où il poursuivit ses études à l’université jusqu’en troisième cycle, obtenant des diplômes à la fois en physique et en mathématiques. Après avoir travaillé comme mathématicien, puis comme physicien, il rentra en Iran pour poursuivre ses études de métaphysique, accompagnant son père en tous lieux, tout en menant des recherches pour la Commission à l’Énergie Atomique.

La connaissance de Hazrat Pir ne se limite pas aux disciplines ésotériques et aux sciences sacrées (science des lettres et des nombres, alchimie, etc.) mais englobe d’autres disciplines parmi lesquelles la physique, les mathématiques, l’astronomie, l’astrophysique, la mécanique quantique, la biophysique, la philosophie, la poésie et l’architecture. Il a inventé un appareil à muons utilisé en muon-thérapie pour soigner et guérir le système nerveux et d’autres systèmes et organes du corps humain. L’intuition de Hazrat Pir, sa réceptivité et son esprit méticuleux lui ont valu le respect des savants et des scientifiques du monde entier. Hazrat Pir a prononcé des conférences dans de nombreuses universités occidentales et dans d’autres institutions scientifiques ou éducatives. Ses conférences s’efforcent de présenter la profondeur de la spiritualité en islam, sa richesse scientifique et sa pertinence dans la vie contemporaine. Les enseignements hebdomadaires de Hazrat Pir sont actuellement disponibles et regardés par des millions de gens sous forme de weekly webcasts sur le site web de M.T.O.®.

Il est convaincu que, si le bien inhérent à chaque personne, ses talents et ses capacités ne sont pas développés, on ne peut connaître le sens de la stabilité, de la sécurité, de la liberté et de la dignité humaine. Hazrat Pir ne cesse pas d’enseigner. Il conduit ses élèves à un état de perfection qui leur permet d’être maîtres de leur vie. Il a influencé de nombreuses vies, en allumant dans leur cœur la flamme de l’amour, et les a illuminées en leur donnant connaissance, amour, espoir et force. Hazrat Pir enseigne à ceux qui l’écoutent de vivre en équilibre et connaître la tranquillité et de survivre.

L’exemple de la graine que donne Hazrat Pir quand il s’adresse aux étudiants peut les guider vers la compréhension de l’importance de ses enseignements. Hazrat Pir dit que la graine possède toute la connaissance dont elle a besoin – pour que ses racines, ses branches, ses feuilles poussent et qu’elle porte des fruits. La graine n’a rien à faire de particulier. Pourtant, pour que la graine manifeste son plein potentiel, il faut la planter dans un sol approprié, la cultiver dans des conditions favorables et l’entretenir par à un jardinier attentif et compétent. C’est le jardinier qui connaît le plein potentiel de la graine et qui possède la compétence et la capacité nécessaires pour s’occuper de la plante jusqu’à ce qu’elle devienne un arbre et atteigne son développement complet. Dans une de ses œuvres, La Parole secrète, Hazrat Pir écrit :

L’espoir est une graine plantée dans un sol fertile et qui porte un fruit.
Dans la terre de mon cœur, la plante du désespoir ne pousse jamais.

Ceux qui ont été élevés et cultivés par un tel jardinier connaissent bien, au fond de leur cœur, l’importance de cette phrase. Ceux qui ont bénéficié de ses enseignements ne cessent de prononcer son nom avec amour et respect. Hazrat Pir procure joie, espoir, stabilité, paix et amour à la vie de ses étudiants. Il leur enseigne à vivre, grâce à la connaissance de soi, une vie saine et équilibrée.

________________________________________________________________________
Référence:
Salaheddin Ali Nader Angha. La Parole Secrète. Riverside, CA, MTO Publications, 1989.